Archives pour la catégorie Briques à branques

La Vie rêvée des choses : agenda de printemps

vierevee_150317
• Salon Livre Paris, stand E67 : dimanche 26 mars, Philippe Moreau-Sainz de 10h à 13h et Lucien Suel, de 13h30 à 16h30
• Librairie Le Bateau livre de Lille : Lucien Suel, le 20 avril
• Librairie L’Arbre généreux de Soissons : Philippe Moreau-Sainz, le 22 avril et Philippe Moreau-Sainz et Lucien Suel le 9 juin
• Librairie Page d’encre et librairie du labyrinthe à Amiens : Philippe Moreau-Sainz et Lucien Suel, le 5 mai
• Les Bouquinades d’Hazebrouck : Lucien Suel, les 13 et 14 mai
• Salon du livre d’Ecques : Lucien Suel, le 21 mai
• Salon Lire en baie au Crotoy : Philippe Moreau-Sainz, le 3 juin
• Salon Escale et livre chez La Fontaine, à Château-Thierry : Philippe Moreau-Sainz, le 4 juin
• 20ème anniversaire de la Villa Yourcenar à Saint-Jans Cappel : Lucien Suel, le 25 juin

Raconter La Vie rêvée des choses

COUVE SEULE ANGÈLE contourCours toujours tricote depuis ses débuts deux fils aussi précieux l’un que l’autre :
le fil du temps que l’on remonte et redescend, cherchant à appréhender ce qui, dans le passé, nourrit si bien le présent;
le fil de la narration, imaginant pour chacun des sujets, pour chacun des ouvrages, des façons originales de raconter, de transmettre, de partager… Docu-fiction pour L’Année du bouquet, miscellanées avec Pomme de terre et Eau !, récit poétique dans D’eau douce, récits et art dans Ma poule et Nos Jardins secrets.

Alors il fallait bien que cela arrive, il fallait bien que
le roman, genre inépuisable et toujours moderne, qui sait aussi bien répondre aux désirs d’évasion des lecteurs que dénoncer, analyser, transporter, émouvoir, interroger, perdre
ou élever, le roman donc, s’invite au catalogue… c’est fait depuis mars 2017 avec une nouvelle collection : La vie rêvée des choses.

COUVE SEULE BRIQUES filetLa fiction, sous toutes ses formes, dans tous les styles, sera portée par des écrivains inspirés, à qui Cours toujours a demandé de frotter leur imaginaire à des choses, des éléments, des objets ou des matières emblématiques de la France du Nord.

C’est ainsi que Lucien Suel s’est magistralement emparé de la « wassingue » dans un récit sensible et mystérieux, Angèle ou le syndrome de la wassingue.
De son côté, Philippe Moreau-Sainz a trouvé, dans la porosité de la brique et ses infinies nuances de rouge, matière à des tribulations burlesques et tendres : voici Briques à branques.

Deux voix singulières, deux textes forts accompagnés d’un cahier iconographique un peu foutraque pour allumer un regard curieux, créatif et réjouissant sur ces petites mythologies du quotidien qui construisent l’image d’une région et irriguent son patrimoine humain.

Les deux romans paraîtront le 15 mars 2017.