Une petite histoire de *La Vie rêvée des choses

Cours toujours aime les objets, produits de l’intelligence humaine, réceptacles de l’émotion et matières à mémoire. Des objets qui peuvent devenir de véritables bijoux, quand la littérature et la poésie s’en mêlent.
COUVE SEULE ANGÈLE contourCOUVE SEULE BRIQUES filetC’est avec ce désir là, qu’est née en mars 2017 la collection *La Vie rêvée des choses, autour de textes courts de fiction inspirés par l’objet choisi par des écrivains dont le travail nous est cher.
Ainsi Angèle ou le syndrome de la wassingue de Lucien Suel et Briques à branques, de Philippe Moreau-Sainz, ont parrainé la collection.

Deux ans plus tard, compte six titres. En 2018, Ella Balaert lui a offert un Petit bouton de nacre et Jacques Darras sa Gaufre vagabonde.

Petit Bouton de NacreLa Gaufre Vagabonde
Récit d’initiation, roman de l’absurde, histoire sentimentale, essai autobiographique, nouvelles poétiques… tous les genres sont permis, pourvu que l’imagination, la sensibilité ou la narration fertilisent l’objet ou la chose, choisi(e) pour son appartenance au monde du Nord de la France.
En février 2019, deux nouvelles propositions viennent enrichir la collection : Le Bel Obus, fable de la tragi-comédie humaine, de Guillaume de Fonclare et Trois tranches de pain perdu, variations poétiques de Dominique Sampiero.

Le Bel obus

Trois tranches de pain perdu

Trois tranches de pain perdu

Capture d’écran 2019-02-19 à 01.27.15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× cinq = 20

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>